Insémination intra-utérine

L’insémination intra-utérine est la technique d’AMP la plus simple, qui est proposée en 1er recours aux couples pour lesquels il n’y a pas de pathologie masculine ni féminine majeure :

  • la quantité et la qualité des spermatozoïdes sont satisfaisantes : au moins 1 million de spermatozoïdes de mobilité normale ont été recueillis lors d’un test de migration-survie, et une spermoculture réalisée dans les 6 mois précédent l’insémination montre qu’il n’y a pas de risque de transmettre une infection lors d’une insémination
  • les trompes de la patiente sont dites « perméables », la fonction ovarienne semble conservée.

Après une sélection au laboratoire des spermatozoïdes du conjoint, destinée à concentrer dans un milieu de culture les spermatozoïdes les plus mobiles et a priori les plus fécondants, les spermatozoïdes sélectionnés sont ensuite déposés dans la cavité utérine de la conjointe le jour de l’ovulation : les spermatozoïdes fécondants sont ainsi le plus proche possible du lieu de l’ovulation, n’ayant plus qu’à remonter vers les trompes à la rencontre de l’ovocyte récemment ovulé, un ovocyte ovulé restant fécondable plusieurs heures.

Pour plus d'informations, cliquez ici

Assistance Médicale
à la ProcréationPolyclinique du bois - Lille